🇮🇹 Après avoir assoupli les lois sur les armes Ă  feu, l’Italie renforce dĂ©sormais ses lois sur l’autodĂ©fense

En septembre dernier, le gouvernement italien a assoupli les lois nationales sur les armes à feu. La nouvelle loi a doublé le nombre d’armes «de sport» que les citoyens titulaires d’une licence pourraient posséder, une catégorie qui comprend certaines armes semi-automatiques telles que plusieurs modèles de AR-15. Il a également assoupli les limites de la capacité du magasin.

Le vice-Premier ministre et ministre de l’IntĂ©rieur, Matteo Salvini, a niĂ© le fait qu’il armait l’Italie, affirmant qu’il voulait seulement donner aux gentils une chance de se dĂ©fendre.

Et il est apparemment en train de persuader plus de civils que c’est une bonne idĂ©e. Dans un rĂ©cent sondage, 39% des Italiens se sont dĂ©clarĂ©s favorables Ă  la facilitation de l’obtention d’une arme Ă  feu pour se dĂ©fendre, contre 26% en 2015.

Bien qu’il n’existe pas de statistiques fiables sur la possession d’armes à feu, une étude récente a estimé que 4,5 millions d’Italiens (sur une population de 60 millions) vivent dans une maison avec une arme à feu.
Et le nombre de licences de tir sportif – la licence de choix des citoyens ordinaires qui souhaitent conserver une arme Ă  la maison pour leur propre dĂ©fense – est passĂ© de 400 000 en 2014 Ă  près de 600 000 cette annĂ©e. (Les groupes criminels lourdement armĂ©s d’Italie ne s’embĂŞtent pas avec des licences.)

Le projet de loi du gouvernement sur la lĂ©gitime dĂ©fense sera approuvĂ© d’ici la fin du mois de fĂ©vrier, a dĂ©clarĂ© Matteo Salvini.

Le projet de loi introduira des règles similaires aux lois américaines qui garantissent que pratiquement toutes les formes de légitime défense sur une propriété contre des intrus sont considérées comme légitimes.

L’objectif est de protéger le droit sacro-saint à la défense légitime de bons citoyens, commerçants, entrepreneurs et agriculteurs.

Source : voiceofeurope.com