#Brésil 🌎 Les policiers pourront tuer des criminels presque sans rendre de comptes

Le gouvernement d’extrême droite du président Jair Bolsonaro va soumettre aux parlementaires brésilien un texte sur la sécurité qui inclut une immunité dans de nombreux cas d’homicides commis par les policiers. Dès lors qu’ils argueront de la situation de forte émotion dans laquelle ils se trouvaient quand ils ont appuyé sur la détente. (…) Un texte dédouanant ses policiers s’ils abattent des criminels en opération.

Si dans l’exercice de ses fonctions, sur le terrain, un officier de police a tué un suspect parce qu’il se trouvait dans un contexte de “peur”, sous l’empire de la “surprise ou d’une forte émotion”, la justice pourra ne pas lui infliger de peine ou réduire de moitié celle à laquelle il aurait dû être condamné. Pas “un permis de tuer”, se défend le ministre Sergio Moro, rapportent nos confrères du Figaro dans leur édition de ce mercredi, mais une sorte d’immunité, quand les policiers sont déjà à l’origine de nombreux décès dans le pays. Plus de 5000, selon le Figaro.

Source : midilibre.fr